À propos d’un thug – Tabish Khair

à paraître en avril aux Editions du Sonneur

À propos d’un thug
un roman de Tabish Khair
traduit de l’anglais (Inde) par Blandine Longre
(avec le concours du CNL)
(The Thing about ThugsHarper Collins 2010)

THUGS : secte active en Inde du XIIIe au XIXe siècle, dont les membres pratiquaient le vol et le meurtre par strangulation en l’honneur de la déesse Kali. Amir Ali, l’un d’eux, a quitté l’Inde pour accompagner le capitaine William Meadows dans la grisaille du Londres victorien. Ce dernier a en effet pour projet d’écrire un ouvrage sur cette confrérie meurtrière. Dans le même temps, lord Batterstone, un célèbre phrénologue qui cherche à prouver les différences séparant les hommes et les races, charge un certain John May de lui trouver des crânes et de les lui apprêter. La quête de John May le pousse peu à peu à commettre des crimes abominables qui provoquent sensation et terreur dans tout Londres. Bientôt, les soupçons se portent sur Amir Ali – car qui d’autre qu’un thug, même repenti, aurait pu commettre de tels meurtres ?

Le roman a été retenu dans les dernières sélections des prix suivants :

Man Asian Literary Prize 2011
DSC Prize for South Asian Literature, 2012
Hindu Best Fiction Prize, 2010

du même auteur

Apaiser la Poussière
(Editions du Sonneur, 2010, traduit de l’anglais par B. Longre)

voir aussi

http://blongre.hautetfort.com/tag/tabish+khair

http://www.tabishkhair.co.uk/

Advertisements

Apaiser la Poussière

Apaiser la Poussière (The Bus Stopped) de Tabish Khair (Editions du Sonneur, 2010)

A lire en ligne, un article d’Anne-Françoise Kavauvea sur Seuil en seuil.

“Ainsi le roman est-il une tentative pour fixer le monde dans les mots qui le constituent; de l’entrelacs de ces voix, de ces langues, s’édifie un univers pérenne. Le regard kaléidoscopique s’organise en une mosaïque chatoyante dont les couleurs s’harmonisent pour créer un univers où chacun trouve sa place. Le voyage peut s’achever, les destins restent suspendus – au lecteur de contribuer à cette construction en imaginant des développements possibles : il se trouve lui aussi intégré à l’oeuvre, petite pièce de cet assemblage, y inscrivant à son tour ses émotions, ses sensations, se forgeant ces souvenirs qui l’aideront à ériger ces murs plus solides que la pierre : ceux de la mémoire.” (A.-F. Kavauvea)

D’autres articles sur le site de l’Editeur.

Tabish Khair est aussi poète, et son dernier recueil, Man of Glass (HarperCollins) a paru en juillet 2010. Deux de ses poèmes, inédits, sont présents dans le premier numéro de la revue The Black Herald, en version originale et en traduction française.

Apaiser la poussière

Apaiser la poussière de Tabish Khair
Traduit de l’anglais (Inde) par Blandine Longre • Inédit en français
Ouvrage traduit avec le concours du CNL
16 € • 122 x 192 • 224 pages •  ISBN 978-2-916136-29-5
Les Éditions du Sonneur, paru le 15 octobre 2010

www.editionsdusonneur.com

http://www.tabishkhair.co.uk/

Man of Glass

Man of Glass
by Tabish Khair
Harper Collins, 2010

Man of Glass is the first collection of poems by Tabish Khair in a decade, following the critically acclaimed Where Parallel Lines Meet (2000).

http://www.harpercollins.co.in/BookDetail.asp?Book_Code=2542

 

%d bloggers like this: